Manicore Manicore INSA de Lyon INSA de Lyon Avenir Climatique Avenir Climatique ADEME ADEME

Bilan Carbone® Personnel

Version Bêta 1.1. Cet outil est en cours de finalisation, merci de votre compréhension.

Quel résultat le calcul de mon BILAN CARBONE™ Personnel doit-il fournir pour que je n'émette pas plus que la moyenne française ?

La réponse à cette question est un chiffre vraissemblablement proche de 2800 kg équivalent Carbone. Le chiffre de 2800 kg equivalent Carbone est obtenu en divisant le total des émissions brutes de gaz à effet de serre ayant lieu chaque année sur le territoire français par le nombre d'habitants de ce territoire. Il représente donc le total des émissions annuelles brutes de gaz à effet de serre d'un citoyen français en moyenne.

Quelques précisions peuvent être apportées.

  • Ce chiffre correspond aux émissions brutes, c'est-à-dire hors puits de Carbone. A l'heure actuelle, les écosystèmes absorbent une partie des gaz à effet de serre émis par l'homme. Si l'on tient compte de ces puits de Carbone, c'est-à-dire si l'on soustrait au total des émissions ayant lieu sur le territoire français le total absorbé par les écosystèmes de ce même territoire, alors on obtient les émissions nettes, dont le montant est en moyenne de 2200 kg par habitant et par an en France. Pour le dire autrement, la quantité de gaz à effet de serre absorbée par les écosystèmes représente en France en moyenne 600 kg par habitant et par an.
  • Ce chiffre prend en compte l'ensemble des gaz à effet définis par le protocole de Kyoto. Si l'on ne tient compte que des émissions du seul dioxyde de Carbone (CO2), les émissions brutes s'élèvent en France à 1800 kg équivalent Carbone par habitant et par an.

Dans les émissions brutes prenant place sur le territoire national ne figurent pas les émissions suivantes susceptibles d'être prises en compte dans le BILAN CARBONE Personnel :

  • L'essentiel des émissions engendrées par le transport aérien (environ 6% du total des émissions des émissions brutes en France, en considérant que 50% du trafic aérien au départ ou à l'arrivée d'un aéroport situé en France concerne des français, et en adoptant un périmètre de gaz à effet de serre un peu plus complet que celui du protocole de Kyoto, prenant en compte la modification de la chimie de la haute atmosphère induite par le transport aérien).
  • Les émissions de fabrication des produits importés (produits manufacturés, produits de l'agriculture et de l'élevage, produits de la pêche), qui représentent une proportion significative des produits consommés en France.

En revanche, les émissions brutes prenant place sur le territoire national prennent en compte les émissions générées par la fabrication des produits pour l'exportation - donc non consommés en France - ainsi que celles dues aux services publics, ce qui n'est pas le cas pour le BILAN CARBONE Personnel.

En résumé, les émissions prises en compte par ce calculateur de BILAN CARBONE Personnel ne sont pas exactement celles prises en compte pour le calcul des émissions moyennes brutes d'un français en moyenne. Malgré cela, moyenne du total du BILAN CARBONE Personnel et émissions moyennes annuelles brutes sont vraissembablement proches, et par conséquent le chiffre des émissions moyennes annuelles brutes peut servir de référence pour comparer le total de son propre BILAN CARBONE Personnel à la moyenne française.

Pour davantage d'information sur les émissions de gaz à effet de serre, en France et ailleurs dans le monde, vous pouvez consulter la page consacrée à cette question du site de Jean-Marc Jancovici sur le réchauffement climatique.

Pour revenir au menu de la F.A.Q., cliquez ici.